Synthèse

Introduction

Ce chapitre propose une synthèse des résultats du scénario Virage Energie Climat Pays de la Loire. Le scénario Virage Énergie-Climat a estimé les besoins en énergie pour le chauffage, les déplacements et l'électricité des Pays de la Loire en 2050, après application des mesures de descente énergétique qu'il préconise. Le potentiel régional de production d'énergie finale renouvelable a également été évalué dans le cadre du scénario, en prenant en compte l'intermittence de certaines énergies renouvelables et les pertes d'énergie.

La comparaison par usage des besoins régionaux avec le potentiel de production d'énergie finale renouvelable montre que tous les besoins énergétiques des Pays de la Loire pourraient être couverts par des énergies renouvelables (ENR), produites sur le territoire régional en 2046. La région deviendrait exportatrice nette d'électricité renouvelable, à partir de 2047, et pourrait notamment contribuer à alimenter d'autres régions fortement consommatrices, mais faiblement productrices d'ENR (par exemple l’Île-de-France).

Ce scénario de transition énergétique régionale n'est applicable qu'à la condition d'économiser en moyenne 56 % de l'énergie qui était consommée en 2010 dans tous les secteurs d'activités. Le scénario Virage Énergie-Climat prévoit une diminution progressive de l'usage des énergies non renouvelables polluantes (fossiles et fissiles), qui seraient peu à peu remplacées par des énergies renouvelables produites dans la région. Les énergies non renouvelables disparaîtraient du bouquet
énergétique régional en 2046, ainsi que toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'origine énergétique qu'elles engendraient.

Les émissions de GES non-énergétiques de l'agriculture et de la forêt diminuent parallèlement de 60 %, avec la mise en place de la transition alimentaire et agricole préconisée par Virage Énergie-Climat. Le système agricole et sylvicole durable qui se met en place, permet d'atteindre l'autosuffisance régionale pour l'alimentation humaine en 2050, et de fournir un tiers de l'énergie et des matériaux et molécules bio-sourcées aux autres secteurs d'activité régionaux.

Le scénario Virage Énergie-Climat aboutit à une réduction globale des émissions de GES des Pays de la Loire de 83 % en 2050. Ceci permet d'aller au-delà de l'obligation légale de diminution de 75 % des émissions de GES en 2050, inscrite dans la loi sur l'énergie de 2005, et de contribuer de façon exemplaire à limiter le dérèglement climatique.

Le nouveau système énergétique, agricole et sylvicole préconisé par le scénario Virage Énergie-Climat permet surtout d'assurer une sécurité d'approvisionnement en énergie, nourriture, matériaux et molécules aux Pays de la Loire, tout en relocalisant largement les activités. Le scénario Virage Énergie-Climat Pays de la Loire est donc un scénario de non-regret, dont les multiples dividendes prépareront les Pays de la Loire à traverser dans de bonnes conditions les chocs énergétiques, climatiques et alimentaires qui s'annoncent.


Télécharger le dossier

Autres chapitres

Détails du scénario transport maritime des Pays de la Loire
Le dossier à télécharger ci-dessous contient les détails du scénario transport maritime pour les Pays de la Loire propos
Industrie

Ce chapitre présente les potentiels d'économies d'énergie et de réduction des émissions de GES dans le secteur de l'i

Résumé
Ce document présente le résumé du scénario établi par l'association Virage Energie Climat Pays de la Loire (VEC) en avri
Introduction et méthode globale

Ce chapitre présente le contexte et l'historique du scénario Virage Energie-Climat Pays de la Loire, ainsi que la mét